Paris, le 16 novembre 2012 ---  Les évêques orthodoxes de France ont tenu leur réunion périodique ce vendredi 16 novembre au siège de l’Assemblée sous la présidence du Métropolite Emmanuel. Plusieurs sujets étaient à l'ordre du jour. Les points qu'évoque le communiqué sont les suivants : Le processus préconciliaire panorthodoxe - La rencontre de Mgr Emmanuel avec le Premier Ministre - Le 25ème anniversaire du CECEF et la désignation d'un nouveau co-secrétaire orthodoxe au CECEF - Le rappel à Dieu du Patriarche Maxime de Bulgarie - La naissance au Ciel du Révérend Père Grégoire SALIBY - La nomination de Carol SABA au grade de chevalier dans l'ordre national du Mérite par le président de la République sur proposition du ministre de l'intérieur - Le lancement de " L'Orthodoxie , Ici & Maintenant " sur KTO , une nouvelle émission de télévision de l'Eglise orthodoxe en France sous l'égide de l'AEOF . La prochaine réunion de l'AEOF est prévue le vendredi 21 décembre 2012.   Pour lire l'intégralité du communique - Version en PDF   Contact Presse AEOF Carol SABA, Porte Parole et Responsable de la Communication Tel : + 33 (0) 6 20 18 46 77 --- Email  : contact@aeof.fr
  Paris le 13 novembre 2012 --- Le président de l'Assemblée des Évêques Orthodoxes de France, le métropolite Emmanuel, a été reçu hier par le Premier Ministre , M Jean Marc AYRAULT pour un entretien à l'hôtel de Matignon . Mgr Emmanuel a pu ainsi exposer au Premier Ministre l'organisation de l'Eglise orthodoxe en France et les étapes de son intégration dans le tissu sociopolitique de notre pays. Le rôle central de l'Assemblée des évêques dans la manifestation de l'unité de l'Eglise orthodoxe dans ce pays, dans le respect des différentes familles qui la composent , a été évoqué . Puis , un tour d'horizon de divers sujets qui concernent la vie de l'Eglise orthodoxe en France et les relations des cultes avec les autorités publiques , a été effectué . Ce fut l'occasion pour le métropolite Emmanuel d'exposer au Premier Ministre les positions de l'Eglise orthodoxe sur des sujets de société qui font débat actuellement en France. Il a été question notamment de projets de loi déjà présentés par le gouvernement , mais aussi de questions, comme celle de la fin de vie, sur lesquelles le gouvernement envisage de légiférer dans le proche avenir . Le projet de loi du gouvernement sur le mariage civil a fait ainsi l'objet d'un échange lors duquel Mgr Emmanuel a expliqué au Premier Ministre les fondements de la position prise par les évêques orthodoxes de France, marquant des réserves fortes sur ce projet , lors de leur réunion du 2 octobre dernier. Il a réaffirmé la nécessité pour les autorités publiques d'organiser , sur un sujet d'une telle importance sociétale une très large concertation . En effet , un débat national sur un sujet qui risque de diviser les français est nécessaire pour éclairer les différents enjeux et implications qu'une telle réforme du mariage risque d'engendrer sur la conception du couple, de la famille , de la filiation , du droit patrimonial etc. Mgr Emmanuel a fait également part au Premier Ministre , des inquiétudes des évêques orthodoxes quant à la situation des chrétiens au Moyen Orient et particulièrement , en Syrie , dont la majorité dépend du patriarcat grec-orthodoxe d'Antioche dont le siège est à Damas . Le Métropolite Emmanuel a remercié le Premier Ministre pour son écoute attentive et pour l'intérêt qu'il a manifesté à vouloir comprendre et suivre les questions qui touchent au vécu de l'Eglise orthodoxe en France. La nécessité de maintenir un contact régulier entre les évêques orthodoxes de France et les services du Premier Ministre a été actée de part et d'autre . Crédit Photo: Matignon /Pierre Chabaud   Communiqué VERSION PDF ---------------------------------------------------------- --- Contact Presse AEOF --- Carol Saba – Porte Parole et Responsable de la Communication Tel : + 33 (0) 6 20 18 46 77 --- Email  : contact@aeof.fr ----------------------------------------------------------
  Paris le 6 novembre 2012 ---     1. Les évêques orthodoxes de France ont appris avec tristesse le rappel au Seigneur ce jour à l'aube de Sa Béatitude le Patriarche Maxime , primat de l'Eglise orthodoxe de Bulgarie . Le plérome de l'Eglise orthodoxe est en deuil et s'associe à la peine de l'Eglise de Bulgarie . Les évêques orthodoxes de France saluent en la personne de feu le patriarche Maxime décédé à l'âge de 98 ans , un pasteur et un homme de foi doté d'une grande expérience ecclésiale , un des plus anciens primats de l'Eglise orthodoxe . Ils adressent à l'ensemble de l'Eglise orthodoxe de Bulgarie , évêques , prêtres , diacres et laïcs , leurs condoléances les plus fraternelles . Mémoire éternelle !       2. Les évêques orthodoxes de France saluent par ailleurs , l’élection dimanche dernier de l’évêque TAWADROS ( Théodore ), évêque de BEHEIRA , dans le delta du Nil, comme patriarche de l’Eglise copte orthodoxe d’Egypte . Ils adressent au nouveau primat , le 118ème à la tête de l'Eglise copte , ainsi qu'à l'ensemble des fidèles de cette Eglise , clercs et laïcs , leurs félicitations les plus fraternelles en priant le Seigneur pour que son pontificat soit celui d'un pasteur capable de guider son troupeau avec foi , audace et sagesse , en cette période charnière et trouble que traversent le Moyen Orient et la société égyptienne .   VERSION PDF --------------------------- Contact Presse AEOF Carol SABA, Porte Parole et Responsable de la Communication Tel : + 33 (0) 6 20 18 46 77 --- Email : contact@aeof.fr ---------------------------
    «  Réconciliation et unité visible sont décidément les deux critères qui témoignent le plus légitimement du message évangélique dont nous nous disons les héritiers . Réconciliation et unité visible, tel est aussi le message que je souhaite vous apporter aujourd’hui . » ( Extraits de l’allocution du métropolite Emmanuel à l’Assemblée plénière à Lourdes)   Le métropolite Emmanuel, évêque titulaire de la Métropole orthodoxe grecque du Patriarcat Œcuménique en France et président de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France, s’est adressé aujourd’hui 3 novembre 2012 comme il est de tradition, aux évêques de l’Eglise catholique de France réunis à Lourdes pour leur Assemblée plénière d’automne . Il a exprimé sa joie d’être , comme chaque année , présent parmi les évêques catholiques de France, considérant cela , un peu , comme «  un héritage de Vatican II  » en ce sens , a t’il ajouté , «  que le Concile a été une initiative majeure dans le désamorçage de la conflictualité entre nos deux Eglises  ». Il a par la suite souligné l’importance de toutes les contributions dans la dynamique œcuménique qui consiste à «  bâtir ensemble, avec l’aide de Dieu , dans l’inspiration de l’Esprit-Saint , le pont qui nous permettra le rétablissement de la communion pleine et entière entre nos Eglises  ». Il a dans ce contexte , évoqué aussi bien le dialogue théologique que l’approfondissement de la prière et les rapports d’amitié interpersonnels . «  Les synergies entre Orthodoxes et Catholiques , a-t-il indiqué , sont nombreuses et pour la plupart fructueuses  ». «  Si je viens chaque année devant vous , a-t-il lancé à l’adresse des évêques catholiques , c’est aussi pour vous dire que nous sommes des interlocuteurs accessibles , ouverts à la rencontre , prêts à travailler ensemble et à régler , le cas échéant , les problèmes que nous pourrions rencontrer . Ce n’est que de cette manière que le dialogue œcuménique , à un niveau théologique , s’incarnera dans la praxis de la vie de l’Eglise . Il me semble alors que nous ne sommes pas si éloignés des leçons de Vatican II, ni de l’expérience conciliaire et synodal sur laquelle l’Eglise Orthodoxe repose » . L’intégralité de l’allocution du métropolite Emmanuel peut être consultée sur ce LIEN . Pour lire également  le discours d'ouverture du Cardinal André VINGT-TROIS , ce LIEN .
    " Rencontre avec le métropolite Emmanuel ", mérite bien le détour ! L'Unité des Chrétiens , revue œcuménique placée sous le patronage du Conseil d'Églises chrétiennes en France ( CECEF ), a réservé la rubrique " Rencontre " de son édition n°168 d'octobre 2012, au métropolite Emmanuel. Cette rubrique rend hommage à une personnalité chrétienne marquante en éclairant son parcours riche d'enseignements pour la démarche de la recherche de l'unité chrétienne . Un entretien riche des différentes facettes qu'il expose du service ecclésial du métropolite Emmanuel, depuis son enfance , en passant par ses études théologiques , jusqu'à ses fonctions ecclésiales et épiscopales au service de l'Eglise en France et ... bien au-delà des frontières de l'hexagone ! Article riche, il l'est dans l'éclairage qu'il fait de l'itinéraire de pasteur , d'évêque et d'homme de dialogue du métropolite Emmanuel. Il l'est aussi , à travers l'évocation de ses rencontres avec des personnalités chrétiennes marquantes qui ont contribué à développer en lui le sens de l'engagement pour l'unité des chrétiens dans un dialogue de charité et de vérité . L'article revient aussi sur le processus qui a fait germer en France la coopération inter-orthodoxe dans ce pays, donnant naissance au Comité inter-épiscopal orthodoxe en 1967, puis à l'Assemblée des Evêques Orthodoxes de France, en 1997, en application des décisions préconciliaires orthodoxes. " L'orthodoxie est plurielle dans ses origines -et le pluralisme est une richesse-, mais unifiée dans son expression en France grâce à l'Assemblée des évêques, indiquait Mgr Emmanuel dans cet entretien-portrait, avant de s'interroger, " N'est-ce pas le même Esprit qui nous mène ?" Mgr Emmanuel évoque également la dynamique préconciliaire (initiée par feu le Patriarche Œcuménique Athénagoras ) qui prépare, avec le concours des différentes Eglises autocéphales orthodoxes, la tenue du prochain Saint et Grand Concile de l'Eglise orthodoxe, tant attendu par tous les fidèles. La coopération inter-orthodoxe, mais le dialogue avec les autres Eglises et au sein d'instances internationales interconfessionnelles (comme le Conseil Œcuménique des Eglises et la Conférence des Eglises européennes, la KEK ) y sont évoqués dans cet entretien-portrait qui se termine par une exhortation appuyée du métropolite Emmanuel à tous les chrétiens " Nous devons demandé l'unité comme nous demandons 'notre pain quotidien ". A bon entendeur salut ! (Carol Saba, 31 octobre 2012)
      Les spécialistes le disent , le dialogue catholique orthodoxe en France est riche d'enseignements et de promesses , et d'avancées significatives aussi ! En parler davantage , est non seulement une nécessité pour une meilleur prise de conscience partagée par le plus grand nombre des fruits de ce dialogue mais aussi une façon d'éviter qu'il ne soit perçu , ici et là , comme un dialogue académique , réservé à des initiés et des spécialistes ! C'est la rencontre du Pape Jean Paul II (+ 1920-2005) et le Patriarche DIMITRIOS 1er , patriarche œcuménique de Constantinople (+ 1914-1991), qui a été le déclencheur de ce dialogue initié en France depuis le début des années 80 du siècle passé . Depuis , des rencontres périodiques ont lieu entre théologiens orthodoxes et catholiques , les uns mandatés initialement par le Comité inter-épiscopal orthodoxe en France puis , depuis 1997, par l'Assemblée des Evêques Orthodoxes de France, les autres par la Commission épiscopale ( catholique ) française pour l'unité des chrétiens . Ce dialogue en profondeur cherche à approfondir les lectures communes des deux Eglises et de trouver les bases de réconciliation et de rencontre sur les points théologiques et ecclésiologiques qui constituent des points d'achoppement entre les deux Eglises . " Depuis ses débuts , ce dialogue de charité et de vérité , a été dominé par une ambiance de réconciliation ", explique Michel STAVROU , professeur de théologie dogmatique à l'Institut de théologie orthodoxe Saint Serge de Paris et Co-secrétaire actuel du " comité mixte de dialogue théologique catholique-orthodoxe en France", instance officielle pour le dialogue entre les deux Églises au niveau français . Il s'exprimait devant les évêques orthodoxes de France lors de leur réunion périodique d'octobre dernier, faisant le point à leur demande , sur le travail du comité mixte de dialogue . C'est l'occasion pour nous , à travers son résumé , d'éclairer dans cette note les principales étapes de ce dialogue qui a connu selon , Michel STAVROU , trois grandes étapes . Les travaux de la première étape , allant de 1980 à 1990, portaient sur la " nature de la primauté de l'évêque de Rome dans le 1er millénaire ". Elle s'est soldée par la publication d'un ouvrage commun " quasiment écrit à deux mains ", selon M. STAVROU : " La primauté romaine dans la communion des Eglises ", paru en 1991 aux éditions CERF , et présenté conjointement par le métropolite Jérémie ( à l'époque métropolite de France), côté orthodoxe , et Mgr André QUELEN , côté catholique . (pour une courte présentation de l'ouvrage : ICI ). La deuxième étape , allant de 1991 à 2003, a été consacrée à " l'uniatisme ", condamnée en 1993 comme ecclésiologie , par les travaux de la commission internationale de dialogue théologique entre l'Église catholique et l'Église orthodoxe qui s'est réunie à l'Institut de théologie orthodoxe Saint Jean Damascène , à BALAMAND , LIBAN . Deuxième étape couronnée par la publication d'un ouvrage commun sur l'uniatisme : " Catholiques et Orthodoxes : les enjeux de l'uniatisme ; Dans le sillage de Balamand ", paru en janvier 2004, aux éditions CERF (pour une courte présentation de l'ouvrage : ICI ). La troisième étape qui a débuté en 2004, et est toujours en cours sous la coprésidence du métropolite Emmanuel, côté orthodoxe , et de Mgr Roland MINNERATH , archevêque de Dijon, côté catholique , s'attaque à la question de l'articulation de la primauté et de la collégialité ( synodalité ) dans les deux Eglises , orthodoxe et catholique . pour déterminer notamment à travers une étude théologique , ecclésiologique et des conciles de Vatican I et II, dans quelle mesure les positions respectives des Eglises peuvent être réconciliables et réconciliées . Michel STAVROU a conclu son propos en soulignant l'importance toujours renouvelée de ce dialogue théologique entre les deux Eglises en France, notamment aujourd'hui , plus que jamais , dans un monde globalisé , éclaté et de plus en plus sécularisé . (Carol SABA, 31 octobre 2012)
"... Viendra le jour: dans l'étendue des mondes ... ayant vaincu en tout la force de destruction - Pour glorifier le Créateur , nous nous lèverons des tombes , Accomplissant le commandement d'amour et de résurrection " ( Mère Marie, 1945, peu avant sa fin tragique au camp de concentration de mort )     " La beauté sauvera le monde !" disait DOSTOEVSKI . L'ouvrage " La beauté salvatrice , Mère Marie SKOBTSOV " de Xénia KRIVOCHEINE , en est une belle illustration ! A plus d'un titre ! Cet ouvrage dont il convient de saluer la sensibilité ecclésiale mais aussi poétique , artistique et esthétique , est riche d'illustrations , au sens direct et indirect de l'expression . " La Beauté salvatrice " n'est pas que le titre de l'ouvrage publié aux éditions CERF 2012 et préfacé par Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies , mais c'est aussi , et surtout , une invitation à découvrir ce beau livre , qui décline page après page le parcours inspiré de cette sainte " contemporaine " de l'Eglise orthodoxe en France, mettant en relief à travers ses écrits , des éléments signifiants de son œuvre - peintures , dessins , broderies etc .- qui s'inscrit avec une beauté d'une rare expressivité dans la tradition de l'Eglise orthodoxe . Mère Marie (+ 1891-1945) est un personnage haut en couleur , une sainte qui nous est proche , qui a connu dans la chair les affres et les horreurs de la barbarie des idéologies totalitaires du vingtième siècle , et a fini sa vie en martyr, " témoin " du Christ. Une sainte qui, après avoir prononcé ses vœux monacaux à Paris en 1932, et accompli son service dans le sacrement du frère au cœur même de ce village qu'était dans Paris intra muros , le 15ème arrondissement , a été arrêtée pour sa participation à la Résistance , et a été déportée à Ravensbrück , où elle périt dans les camps de la mort . Canonisée par le patriarcat œcuménique de Constantinople lors de sa session du 16 janvier 2004, avec le père Dimitri KLEPININE (+ 1904-1944) et de leurs compagnons , Georges ( Youri ) SKOBTSOV (+ 1921-1944) et Élie FONDAMINSKY (+ 1880-1942) ainsi que le père Alexis MEDVEKOV (+ 1867-1934), des personnalités marquantesde l’histoire spirituelle de l’émigration russe en France, elle appartient désormais au plérome de l'Eglise orthodoxe , et est devenu un des maillons de " cette chaine d'or de saints, rassemblés de génération en génération " dont parle Saint Syméon le Nouveau Théologien . De prime abord , comment ne pas être saisie par la couverture de ce livre riche en visuels , noir et blanc et en couleur ? La belle et expressive représentation des " Anges aux trompettes " ( aquarelle de Mère Marie de 1918) vous invite, à partir de cette dimension prophétique d'eschatologie apocalyptique , à pénétrer et à suivre étape après étape , ce chemin de croix de Sainte Marie SKOBTSOV , un chemin de gloire qui l'a conduite au témoignage ultime , celui du martyr. Comment ne pas être sensible aussi à l'intelligence spirituelle de la poésie de Mère Marie, ses croquis , ses dessins , sa broderie , sa peinture , qui expriment une lutte spirituelle , un combat mené non sans déchirures vivifiantes et créatrices , un combat riche de verticalités et d'horizontalités , qui ne regarde qu'un seul terminus: l'Unique nécessaire ? Captivité et contemplation aussi devant l'icône de " Sainte Marie l'Egyptienne ", peinte par Mère Marie en 1932. Sa beauté vous saisie dès les premières pages qui précèdent la préface de Sa Sainteté Cyrille de Moscou . On y voit Marie l'Egyptienne un peu comme un fœtus , entourée toute en circularité par un ange majestueux au visage nourri de tendresse déployant ses ailes géantes pour entourer , comme une mère entoure son enfant , la sainte ascète du désert d'Egypte . Signifier le signifiant dans le parcours de Mère Marie. C'est là que réside la grande sensibilité et intelligence de cet ouvrage de Xénia KRIVOCHEINE qui s'expriment à travers une construction thématique , une chorégraphie dansante des textes et des illustrations, qui réussie à se hisser à la hauteur des profondeurs du parcours d'une sainte à la fois dépouillée mais aussi , et surtout , riche en couleur , en espérance et en vie pour le Christ. Le livre s'enrichit d'une très belle préface de Sa Sainteté Cyrille de Moscou , mais aussi , en postface , d'une riche contribution du professeur Georges NIVAT . Il comprend une biographie exhaustive de Mère Marie ( avec des "moments clés posthumes " ) présentée sous forme de " Chronique de la vie de Mère Marie ". La partie centrale présente plusieurs illustrations de la vie et de l'œuvre de Mère Marie. Le tout un hymne émouvant et profond à celle qui écrit " Je connais seulement les joies du don, pour éteindre par notre sacrifice le chagrin du monde , pour que le feu et la clameur des aubes sanglantes soient noyés par les pleurs de compassion " ( Mère Marie SKOBSTOV ). Un livre d'une beauté expressive. A voir et lire certainement ! (Carol SABA - 1er novembre 2012)
  Je n'ai jamais été physiquement au Mont Athos . Du moins pas encore. Mais des milliers de fois dans ma tête . Mes yeux sont remplis d'images athonites qui s'accumulent et s'emboitent dans mon être . Les rayons " athonites " de ma bibliothèque témoignent de mes pérégrinations et mes razzias chez les bouquinistes , les librairies et les marchés du livre , à la recherche du énième livre sur la sainte montagne . Il y a les écrits de gens de passage, d'écrivains , de politiques ou de simples curieux . Il y a aussi ceux de célèbres pèlerins mais aussi , les catalogues d'exposition , les livres d'art qui scrutent et analysent les multiples facettes de l' AGION   OROS , comme un objet d'art et d'étude . Il y a aussi , et surtout , les écrits des pères , des moines , des ascètes , qui rendent comptent d'expérience de sainteté , vécues au quotidien , dans l'humilité et la beauté , qui témoignent du vécu des " hommes en noir" remplis de blanc , qui scrutent et recherchent dans l'horizon spirituel de la sainte montagne , le Visage des visages. La particularité du livre d'Alain DUREL , est qu'il fait part d'une expérience personnelle vécue presque par accident, sur les terres de la sainte montagne après une période de recherche . C'est un chemin de découverte de la sainte montagne , de son quotidien , de ses monastères , de ses pratiques liturgiques , du multiculturalisme qui s'exprime sur cette terre d'ascèse , une cité céleste sur terre ; un concentré de nationalités différentes et de citoyennetés en recherche de la Citoyenneté du seul et unique Royaume . C'est aussi un chemin d'approfondissement qui met en lumière cette lutte en chacun de nous entre ombre et lumière , qui met en scène cette ambivalence entre l'ici et l'au-delà qui nous perturbe et nous motive pour aller de l'avant . Le récit de ce voyage "physique" au Mont Athos que nous propose Alain DUREL n'est que le reflet de cet autre voyage, spirituel , qu'il cherche à entreprendre à la découverte du Ressuscité . Il couche sur papier , après les avoir vécues , les étapes de ses pérégrinations spirituelles . Il fait part de ses attentes . De ses déceptions . De ses rencontres . Des personnes qui l'ont marqué . Des choses futiles , drôles ou profondes qui ont attiré son attention etc. On perçoit alors , page après page, le chemin " d'Initiation au Mont Athos ", le sous-titre , que l'auteur a choisi de donner à son ouvrage , et qui traverse le livre de bout en bout. On y découvre aussi , non sans intérêt , le chemin de la progression spirituelle qui conduit la personne en recherche , un peu comme dans la démarche du chercheur d'or , à se dépouiller des écailles qui empêchent la bonne vision. Un changement radical de perspective qui permet à un homme , " arrivé au Mont Athos en total néophyte , homme de théâtre et de voyage plutôt attiré jusque là par la mystique indienne " à changer à vivre une forme de métanoïa qui projette la personne vers le Christ Ressuscité . " Je compris alors , écrit Alain DUREL dans les dernières lignes de son livre , que la lettre que j'attendais m'étais bien parvenue ; c'était un message incorporel mais ô combien réel ! une missive non écrite de main d'homme , une bonne nouvelle: "Le Christ est ressuscité "! Ce chemin d'initiation au Mont Athos , à découvrir dans et entre les lignes du livre d'Alain DUREL . ! (Carol SABA, 31 octobre 2012).
    Sa Sainteté BARTHOLOMEE 1 er , Patriarche Œcuménique de Constantinople, est arrivé à Rome le mercredi 10 octobre 2012 pour participer , à l’invitation de Sa Sainteté le Pape BENOIT XVI, aux célébrations du 50 ème anniversaire de l’ouverture du Concile Vatican II de l’Eglise catholique . Le Patriarche Bartholomée dont la présence a été saluée en premier, par le Pape BENOIT XVI dans son homélie d’ouverture de l’année de la foi , était accompagné de Son Eminence le Métropolite EMMANUEL, évêque titulaire de la Métropole de France du Patriarcat Œcuménique et président de l’AEOF , ainsi que de Son Eminence le Métropolite GENNADIOS , évêque titulaire de la Métropole d’Italie et de Malte du Patriarcat Œcuménique . [Source Info: Site Romfea.gr ]. Sa Sainteté Bartholomée 1 er avait adressé en mars dernier aux côtés du message du Pape BENOIT XVI, un message au Rassemblement des Églises diocésaines de l’Eglise catholique en France, célébrant à Lourdes les 50 ans du Concile Vatican II.  
"En plus de sa dimension théologique , la question de la forme  et de la nature du mariage est   éminemment  " sociétale " et renvoie à la notion du couple, à la conception de la famille , de la filiation , du droit à l'adoption , à l'éducation des enfants , de l'altérité , des régimes matrimoniaux etc." ( Extraits du communiqué des évêques orthodoxes  de France)   Paris le 2 octobre 2012 ---  Les évêques orthodoxes de France ont tenu leur réunion de rentrée ce mardi 2 octobre au siège de l’Assemblée sous la présidence du Métropolite Emmanuel. Plusieurs sujets étaient à l'ordre du jour de cette rencontre notamment la situation au Moyen Orient et particulièrement en Syrie , pays meurtri par les violences qui se déroulent sur son territoire , les modifications fondamentales que compte apporter le gouvernement français à la conception du mariage civil, et la question des atteintes aux symboles et référents des religions. Pour lire l'intégralité du communiqué de l'AEOF , ci-joint une version PDF ( LIEN ).     ---------------------------------------------------------- Contact Presse AEOF Carol SABA, Porte Parole et Responsable de la Communication Tel : + 33 (0) 6 20 18 46 77 --- Email  : contact@aeof.fr ----------------------------------------------------------
« Le grand concile que nous préparons permettra au peuple de notre Eglise de mieux vivre sa foi . Il s’efforcera non seulement d’adapter à l’homme d’aujourd’hui notre Tradition, mais de rendre   à   celle-ci sa force d’inspiration et de renouveau . Par là , il fera œuvre œcuménique . Le renouveau est inséparable du partage et de l’unité  » ( Patriarche Athénagoras   1 er , Dialogues avec le Patriarche Athénagoras, Olivier Clément, Editions Fayard, 1969)   Paroles prophétiques du Patriarche ATHENAGORAS 1 er (+1886-1972), Patriarche Œcuménique de Constantinople de 1948 à 1972, instigateur et grand visionnaire du Saint et Grand Concile de l’Eglise Orthodoxe tant attendu . Elles résonnent encore dans l’actualité de sa préparation . «  Dès 1951, dans une encyclique adressée à toutes les Eglises sœurs , le patriarche avait dit son vœu de réunir un concile général  » ( Dialogues avec le Patriarche ATHENAGORAS ). C’est finalement du 24 septembre au 1 er octobre 1961 que la première conférence panorthodoxe s’est tenue à Rhodes. «  C’est la première fois , dit le message finale, que l’Orthodoxie , après une très longue période , s’est réunie en une conférence qui manifeste aussi complètement sa plénitude  ». Et Olivier CLEMENT de commenter dans son livre Dialogues avec le Patriarche ATHENAGORAS . «  C’est une des réussites de Rhodes que d’avoir ainsi articulé l’unité et la diversité , le respect des structures traditionnelles et l’expression des forces vives d’aujourd’hui , dans l’exercice d’une primauté qui n’est pas un pouvoir , mais un service, un centre d’union et d’harmonie  ». Comme elles sonnent justes et actuelles ces réflexions de notre cher Olivier CLEMENT . Ecrites en 1969, elles résument à elles seules toutes la feuille de route, les objectifs et les enjeux du Concile à venir . C’est dire toute l’importance du colloque international qui se tiendra à Saint Serge et au Collège des Bernardins du 18 au 20 octobre 2012 avec pour objectif principal de décrypter les Enjeux du Concile Pan Orthodoxe . Il est apparu «  essentiel  » aux organisateurs du colloque (1) de «  stimuler une réflexion théologique autour des thèmes majeurs de ce grand événement à venir : calendrier liturgique commun ; autocéphalie , autonomie et diptyques ; diaspora orthodoxe ; Églises orthodoxes et le mouvement œcuménique ; questions éthiques et sociales et l’importance du jeûne  ». Interviennent au colloque des personnalités de marque ( LIEN AFFICHE ). Pour consulter le programme   détaillé ( LIEN ) de plus amples détails sur le programme du colloque et des interventions tant à l’Institut Saint Serge qu’à la Soirée Table Ronde au Collège des Bernardins (le 19 octobre de 20h à 22h ) ayant pour thème « Les Enjeux du Grand Concile Pan Orthodoxe  ». Contact : Institut Saint-Serge: ito@saint-serge.net . Tél . 01 42 01 96 10 ( secrétariat : du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 16h ). (1). Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge et le Centre de recherches œcuméniques de l’Université Catholique de Leuven , en partenariat avec la Revue de théologie orthodoxe « Contacts et le Collège des Bernardins , Paris)
  «  Auteur de l’entière création qui as soumis à ton pouvoir les moments et les temps, bénis la couronne de l’année que ta bonté nous donne de commencer , garde en paix le peuple fidèle qui t’appartient et par l’intercession de ta Mère , Seigneur, sauve-nous  » ( Tropaire de l’Indiction , Ton 2)   A l’occasion du début de l’année liturgique 2012-2013, nous vous proposons un Calendrier liturgique actualisé  des dates des principales fêtes de l’année liturgique 2012-2013, accessible également sur notre SITE . Le Calendrier liturgique est un tableau des jours de l’année liturgique qui indique la date de commémoration d’une fête du Seigneur, de la Mère de Dieu ou d’un saint de l’Eglise orthodoxe . « L’année liturgique , comme l’année civile , est une période de douze mois , mais elle est marquée d’un sens tout à fait différent , car elle se rattache fondamentalement aux faits majeurs de la vie du Seigneur. Pour des raisons historiques , … l’année liturgique commence le 1er septembre . Elle comporte différents cycles, comme celui des cycles des fêtes fixes ( c'est-à-dire qui reviennent toujours à la même date: Annonciation , Noël , Baptême du Christ, Dormition , etc.), et le cycle des fêtes mobiles ( autour de la fête de Pâques dont la date change chaque année ), qui s’interpénètrent , ce qui explique la complexité des offices qui sont célébrés chaque jour de chaque année de grâce du Seigneur (Luc 4,19) » [Catéchèse Orthodoxe, Vocabulaire Liturgique Orthodoxe, Edition cerf, 1985]. Deux calendriers sont en usage au sein de l’Eglise orthodoxe  : le calendrier grégorien (calé sur l’année civile) et le calendrier julien qui résulte de la réforme du calendrier romain introduite par Jules César en l’an 45 avant la Nativité du Seigneur Jésus Christ. Ce dernier calendrier qui présente un décalage de 13 jours par rapport au calendrier grégorien est en usage notamment dans les Eglises de Russie, de Bulgarie, de Serbie et dans les monastères du Mont Athos. .  Par la même occasion, nous prions pour nos pasteurs, les évêques orthodoxes de France, qui nous conduisent dans la foi sur le chemin du Seigneur. Nous vous communiquons à cette occasion, l’annuaire actualisé des évêques orthodoxes de France, membres de l’AEOF, Annuaire Regroupé accessible également sur notre  SITE . Bonne année liturgique à tous et que le Seigneur «  créateur des Siècles, Seigneur et Dieu de l’univers, qui transcende tout être en vérité … accorde à tous une année prospère et bénie  » (Kondakion de l’Indiction, Ton4) - [Icône du Christ bénissant provient de l'atelier de Marie Lavie ]
«  Nous adressons au monde et à l’humanité tout  entière cet appel , prière et exhortation depuis le centre sacré de l’Orthodoxie . Nous implorons le Seigneur dispensateur de tout bien , Lui qui nous gratifia du don de vivre sur notre planète le paradis terrestre , de parler aux cœurs des hommes , pour que nous respections l’équilibre de l’environnement Qu’il nous légua dans Sa toute-sagesse et bonté , afin que nous et les générations futures bénéficiions des dons divins dans le remerciement et l’action de grâce  » ( Extraits du message de Sa Sainteté Bartholomée 1 er )       Nous vous proposons le TEXTE du message de Sa Sainteté Bartholomée 1 er , patriarche œcuménique de Constantinople, du 1 er septembre 2012 à l’occasion du début de l’Indiction , la nouvelle année liturgique , et qui est également une date annuelle de journée de prière pour l’environnement , instituée par le Patriarcat Œcuménique de Constantinople depuis feu Sa Sainteté le Patriarche DIMITRIOS 1 er , (+1914-1991) et qui fut patriarche œcuménique de 1972 à 1991.
    Le métropolite Emmanuel, président de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France, et représentant du Patriarcat Œcuménique au Conseil d’Administration du «  Centre International du Roi Abdallah pour le dialogue interculturel et interreligieux   », International Center for Interreligious and Intercultural Dialogue ,  connu sous le sigle ICIID , a été reçu aux côtés de SMR le prince Ismaël du Maroc , et des autres membres du Conseil dudit Centre, par SMR le Roi Abdallah bin Abdulaziz d’Arabie Saoudite , le 7 septembre dernier dans sa résidence royale à Casablanca ( Maroc ). Les membres du Conseil tenaient au Maroc leur 4 ème Conférence Annuelle du Centre depuis sa fondation en 2011 à l’initiative du Roi Abdallah d’Arabie Saoudite avec le soutien du Royaume d’Espagne et de l’Etat Autrichien . Le Centre qui a son siège social à Vienne , a pour objectif de favoriser sur le plan mondial les conditions d’un dialogue interreligieux et interculturel , serein et fécond , entre les différentes religions, civilisations et cultures et de promouvoir les valeurs de respect des droits de l’homme , de la liberté , de la dignité humaine , de la paix et de la justice.
        A l’occasion de la tenue de la Première Edition des «  Journées du livre orthodoxe en France » les 17 et 18 février derniers à Paris, qui fut une première bien réussie , organisée par l’équipe du Site Orthodoxie .com avec le parrainage et le concours de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France, la librairie La Procure avait été choisie pour tenir le stand de librairie où elle a pu faire découvrir la richesse de son assortiment . Les références bibliographiques  des ouvrages sélectionnés   ont été regroupées par thème allant de l’Art iconographique orthodoxe , la spiritualité orthodoxe , la vie des saints orthodoxes , la liturgie orthodoxe , la théologie et la patristique orthodoxes , la catéchèse orthodoxe , en passant par l’histoire de l’Eglise orthodoxe , la philosophie et la littérature orthodoxes   ainsi que , in fine, une sélection de films et de musique orthodoxes . Vous pouvez accéder à ces sélections à travers le site ORTHODOXIE (en cliquant sur le carré médaillon « le livre orthodoxe sur la procure.com », dans l’espace publicitaire du site) ou directement à travers le site La Procure sur ce LIEN .

A la Une

Nouvelles de l'Eglise orthodoxe en France

2023-01-13:   Paris – Le 13 janvier 2023 – PDF - La réunion périodique des évêques orthodoxes de France s’est tenue le jeudi 12 janvier 2023...

2023-01-04:     Communiqué AEOF - PDF - PARIS Le 04 janvier 2023 –Le Métropolite DIMITRIOS, président de l’AEOF, s’est rendu le 3 janvier 2023...

Communiqués AEOF

Nouvelles des Evêques Orthodoxes de France

2010-12-23:         Paris le 22 décembre 2010 ---L'A.E.O.F a tenu sa réunion périodique le mardi 21 décembre 2010 au siège de...

Synaxaire

L'ICÔNE DES SAINTS DU JOUR

Calendrier Liturgique

Calendrier Orthodoxe 2012-2013