Cathédrale saint Alexandre Nevsky

1861 : inauguration de la cathédrale russe Saint Alexandre Nevsky, 12 rue Daru, 75008 Paris, dédiée à Saint Alexandre Nevsky (Archevêché des Eglises Orthodoxes Russes en Europe Occidentale - Exarchat du Patriarcat Oecuménique)le -Exacrhat  

 

Saint Alexandre Nevsky (+1212-1263), un des saints russes les plus populaires ! 

   l'un des saints russes les plus populaires:

 

 

" Saint Alexandre (1212-1263), Grand Prince de Russie, a su gagner le coeur de ses sujets grâce à l'humanité pratiquée pendant son règne, ses talents de pacificateurs, ses succès militaires contre les envahisseurs (victoires sur les Suédois et le Chevalliers Teutoniques), sa sagesse discrète dans les tractations avec les occupants Tatares, et surtout sa piété et sa profonde foi chrétienne. A l'approche de sa mort, il est devenu moine. Quand la nouvelle de sa mort s'est répandue dans le pays, toute la Russie porta son deuil et on disait "le soleil de la terre russe s'est couché".

 

 

 

[Source Textehttp://www.russie.net/orthodoxie/nevsky.htm  - Source Photo: http://www.orthodoximages.com/ ]

 

 

 

 

Un bel édifice de style à la fois byzantin et moscovite ! 

 "Le plan est en croix grecque, mais les proportions de l'édifice, la présence d'un socle, le porche d'entrée, l'escalier, les toitures pyramidales coiffées de bulbes dorés et de croix à trois traverses, les fenêtres étroites soulignant l'effet de verticalité sont en revanche issus de la tradition moscovite"

 

 

"[...] Après avoir été hébergée dans un local rue de Berri, la paroisse lance une souscription pour construire une église qui sera inaugurée en 1861. La cathédrale de la due Daru à Paris s'élève dans la plaine Monceau, quartier périphérique en pleine urbanisation. Elle est l'oeuvre de deux architectes de l'Académie des Beaux-Arts de Pétersbourg, R. Kouzmine et I Strohm. Conformément à la pensée historicisante de leur temps, ils puisent dans les traditions russe et byzantine pour produire au XIX siècle un ouvrage inspiré du XVI. Le plan est en croix grecque, mais les proportions de l'édifice, la présence d'un socle, le porche d'entrée, l'escalier, les toitures pyramidales coiffées de bulbes dorés et de croix à trois traverses, les fenêtres étroites soulignant l'effet de verticalité sont en revanche issus de la tradition moscovite. Les massifs octogonaux qui encadrent le volume central s'inspirent de Saint Basile-le-Bienheureux. De même que nombre d'églises russes baroques, elle est à deux niveaux, mais l'église basse prend plutôt ici l'allure d'une crypte à l'occidentale. Une particularité technique est un autre hommage à l'architecture moscovite : la poussée de ses voûtes s'écoule dans un pilier central, solution que l'on retrouve au palais des Facettes à Moscou  et au réfectoire du monastère Solovki. Le décor intérieur présente le même éclectisme stylistique : la frise des prophètes du tambour, comme les colonnes peintes à l'imitation du porphyre, s'inspirent du premier art byzantin. En revanche, l'iconostase en bois sculpté, avec ses colonnettes rorces et ses rinceaux, reflète l'art de la Renaissance. Les peintures des deux absides -de Bogolioubov, peintre d'inspiration romantique, de même que les icônes de l'iconostase rompent par leur suavité avec la tradition de l'image sacrée de la chrétienté orientale. Tous les orthodoxes résidant à Paris (Grecs, Serbes et autres) ont apporté leurs dons pour la construction, répondant ainsi à la politique que la Russie menait dans les Balkans de prêter main-forte aux peuples orthodoxes dans leur lutte d'indépendance contre l'empire ottoman..."

 

 Extraits de l'article "France, terre d'accueil" par Anne Nercessian et Michel Rutschowsky, publié dans la Revue Monuments Historiques, Russie, n°179, janvier-février 1992.  

 

Pour aller plus loin ! Historique, liturgie, visite, la crypte, l'extérieur ... 

 

Evènement historique marquant ! 20 octobre 1935 - Révélation miraculeuse de l'icône de la Résurrection et des douzes fêtes 

 

 

Informations Utiles - Offices et Clergé désservant

 

 

La Crypte de la Cathédrale - Paroisse  de la Très Sainte Trinité 

 

La Paroisse de la Très Sainte Trinité, située dans la Crypte de la Cathédrale Saint-Alexandre-de-la-Neva au sous-sol à droite(12 rue Daru à Paris 8ème) est une communauté orthodoxe de langue française. Elle dépend canoniquement de l'Archevêché des Eglises Orthodoxes Russes en Europe Occidentale - Exarchat du Patriarcat Oecuménique). 

 

 Pour découvrir l'histoire mais aussi l'actualité de cette paroisse orthodoxe emblématique de la ville de Paris, visiter le Site de la Crypte: http://www.crypte.fr/index.html 

 

 

A la Une

Nouvelles de l'Eglise orthodoxe en France

2017-04-10:     Paris, le 10 avril 2017 --- PDF - Les drames terribles qui viennent d'ensanglanter l'Égypte à la veille de la Semaine Sainte, plongent toute...

2017-01-18:   La cérémonie des vœux de l'Assemblée des Evêques Orthodoxes de France aux autorités civiles et religieuses a eu lieu ce mardi 17...

Communiqués AEOF

Nouvelles des Evêques Orthodoxes de France

2010-12-23:         Paris le 22 décembre 2010 ---L'A.E.O.F a tenu sa réunion périodique le mardi 21 décembre 2010 au siège de...

Synaxaire

L'ICÔNE DES SAINTS DU JOUR

Calendrier Liturgique

Calendrier Orthodoxe 2012-2013