Info Saillante - Eglise Orthodoxe - Signature d'un Accord de Coopération Académique entre Saint Serge (Paris) et Saint Jean Damascène (Balamand)

Publié le: 6 Décembre 2010

Rencontre avec le primat de l'Eglise orthodoxe d'Antioche et Signature de l'accord

 

Dès son arrivée à Beyrouth, l'Archiprêtre Nicolas CERNOKRAK avait été reçu par Sa Béatitude le Patriarche IGNACE IV, primat de l'Eglise orthodoxe d'Antioche, dans la résidence patriarcale à Balamand. L'Archiprêtre Nicolas CERNOKRAK a mis Sa Béatitude au courant des dernières évolutions à l'Institut Saint Serge de Paris et a discuté avec lui des perspectives qu'ouvre l'accord de coopération académique que l'Institut envisage de conclure avec l'Institut de théologie Saint Jean Damascène. Sa Béatitude a insisté sur la nécessité pour les Instituts de théologie orthodoxe d'être des centres de vie et d'enseignement qui édifient des "personnes" en Christ et non pas seulement des centres académiques qui transmettent des informations et enseignent des disciplines. Sa Béatitude a béni cette démarche de coopération qui a pour objectif de renforcer les liens entre les Eglises orthodoxes. L'accord prévoit une coopération académique entre les deux Instituts, un programme d'échange de professeurs, d'étudiants ainsi qu'un partage d'expériences entre les deux Instituts dans différents domaines de la recherche théologique, liturgique, pastorale et spirituelle. [Légende Photo : les deux doyens, Mgr Ghattas (HAZIM) et l'Archiprêtre Nicolas CERNOKRAK après la signature de l'accord]

 

 

Evêques d'Antioche, anciens étudiants de Saint Serge ! 

 

Il est à noter que plusieurs évêques du Patriarcat d'Antioche dont le primat de cette Eglise, le Patriarche IGNACE IV, le métropolite Georges (KHODR) du Mont-Liban, le métropolite Spiridon de Zahlé, sont d'anciens étudiants de Saint Serge à Paris. C'est également le cas d'un certain nombre de prêtres, de laïcs et de professeurs à l'Institut Saint Jean Damascène et à l'Université de Balamand, tel que par exemple le Père Georges (MASSOUH), responsable du Centre du dialogue Islamo-Chrétien de Balamand.

 

Carnet de la Visite et Album Photos

 

Pour plus de détails sur cette visite importante du doyen de Saint Serge au Liban et des rencontres effectuées ainsi qu'un album photos, vous pouvez consulter l'Edition 37 des Chroniques Antiochiennes (en français) de Carol Saba, parue aujourd'hui sur le site Orthodoxie.com sur le lien ci-après.

 

Lien: http://www.orthodoxie.com/2010/12/chroniques-antiochiennes-n37.html

 

"Balamand – Belmont"

 

Une belle colline orthodoxe dédiée au savoir, à la contemplation et à la prière sur le littoral libanais, en front de mer, au cœur du pays orthodoxe au Liban nord. Une belle colline qui se dresse en hauteur face à la mer. Ancrée en Orient, sur ce littoral au nord de Beyrouth, cette colline a un positionnement stratégique qui l'a fait regarder aussi au delà de la mer, vers l'Occident, là bas, derrière les vagues et les flots. A 80 km de Beyrouth, à 16 km de Tripoli, capitale du Liban Nord, se dresse donc Balamand une colline, à 300 m. d'altitude du niveau de la mer. Colline stratégique au sens "géographique" et "géostratégique" du terme dans ce pays "carrefour" qu'est le Liban, puisqu'elle surplombe toute la région et se tourne vers la mer. Colline "stratégique" aussi car c'est là que la contemplation de Dieu, la prière et la connaissance, le savoir et la culture, cherchent à se marier depuis des générations. Où se succèdent des fondations monastiques, depuis les premières fondations byzantines, suivies par les fondations cisterciennes au 12e siècle, quand en 1157, des moines cisterciens venant de France fondèrent le monastère cistercien de Notre Dame de Belmont. Puis quelques 300 ans après le départ des Croisés, la fondation en 1603, du monastère orthodoxe actuel qui s'est agrandi au fur et à mesure par l'acquisition de terres agricoles dans la région de Koura (peuplée majoritairement d'orthodoxes) et de Tripoli, au nord du Liban. Le nom de Balamand est désormais associé à la prière et au savoir, tout un complexe éducatif, culturel et cultuel, regroupant le monastère Notre Dame de Balamand, l'Institut de théologie orthodoxe Saint Jean Damascène, l'école secondaire d'enseignement et, depuis 1988, une université pluridisciplinaire, l'Université de Balamand.

 

[Carol SABA, Chroniques Antiochiennes, Edition n° 36, du mercredi 27 octobre 2010. Toutes les Chroniques Antiochiennes peuvent être consultées sur le Site Orthodoxie.com sur le Lien suivant:  http://www.orthodoxie.com/analysesrflexionstudes/ ]

 

Pour Aller plus loin !

 

Le monastère

 

Pour une présentation rapide de l'histoire et de l'architecture du monastère notre Dame de Balamand, ses trésors, icônes et manuscrits: http://www.balamandmonastery.org.lb/history.htm

 

L'Institut de théologie orthodoxe Saint Jean Damascène

http://www.balamand.edu.lb/theology/

 

 L'université de Balamand

http://www.balamand.edu.lb/english/index.asp

A la Une

Nouvelles de l'Eglise orthodoxe en France

2017-11-03:   TEASER de l'émission spéciale "Russie, Cent ans après la révolution et le concile local de l'Eglise orthodoxe russe de 1917",...

2017-10-03:   TEASER DE L'EMISSION - L’Institut du Monde Arabe trône en bord de Seine comme un pont sans cesse animé entre la France et le monde arabe....

Communiqués AEOF

Nouvelles des Evêques Orthodoxes de France

2010-12-23:         Paris le 22 décembre 2010 ---L'A.E.O.F a tenu sa réunion périodique le mardi 21 décembre 2010 au siège de...

Synaxaire

L'ICÔNE DES SAINTS DU JOUR

Calendrier Liturgique

Calendrier Orthodoxe 2012-2013