[Chroniques C. SABA] « La tension interactive entre théologie et mystique » ! [Radio Notre Dame, « Lumière de l’Orthodoxie », Emission du Dimanche 27 décembre 2015] Meilleurs Voeux à tous pour 2016 !

Publié le: 30 Décembre 2015

 


 

« La tradition orientale, écrivait Vladimir LOSSKY dans son livre référence « la théologie mystique de l’Eglise d’Orient », n’a jamais distingué nettement entre l’expression personnelle des mystères divins et le dogme affirmé par l’Eglise… Au lieu d’assimiler le mystère divin à notre mode d’entendement, il faudra, au contraire, que nous veillons à un changement profond, à une transformation intérieure de notre esprit, pour nous rendre aptes à l’expérience mystique. Loin de s’opposer, la théologie et la mystique se soutiennent et se complètent mutuellement ». Cette tension interactive entre pensée théologique et expérience mystique est donc propre à la démarche de la théologie byzantine qui inscrit la « contemplation » du mystère comme une « dominante » préalable à toute formulation « apophatique » de la pensée théologique. C’est une puissante lame de fond qui structure toute la démarche théologique byzantine qui est une démarche éminemment spirituelle et mystique.

 

Le volumineux ouvrage collectif qui vient d’être publié sous le titre « La théologie byzantine et sa tradition » constitue, de par ses choix éditoriaux et le chemin de fer méthodologique qu’il nous propose pour découvrir la vie, l’itinéraire et les œuvres des théologiens qu’il met en exergue, constitue une parfaite illustration de cette tension interactive entre « pensée » (théologique) et « expérience » (spirituelle).

Il s’agit d’un ouvrage exceptionnel publié aux Editions « BREPOLS PUBLISHERS », une des plus prestigieuses maisons d’édition belges dont la fondation remonte à 1796 et qui est connue pour l’édition de travaux ayant une grande valeur et réputation académiques dans le domaine des racines culturelles de l’Europe et de ses sphères d’influence.

Ce volume n°1 qui porte sur les théologiens byzantins des VI-VII siècles proches de la période patristique, est l’aîné d’un volume n°2 qui est avant lui puisque ce dernier a été publié en 2002 avec comme champ d’études les théologiens de la période byzantine et post byzantine. Un troisième volume, attendu prochainement, viendrait compléter cette trilogie unique en son genre, fruit d’un grand projet international effectué dans le cadre des travaux du « Laboratoire d’études sur les monothéismes à Paris, sous la direction de Monsieur Carmelo Giuseppe CONTICELLO, chercheur au CNRS, et spécialiste de la théologie byzantine et de la théologie latine médiévale.

L’ouvrage excessivement bien documenté, associe plusieurs travaux scientifiques et académiques effectués par des chercheurs internationaux en différentes langues. Il revisite une grande quantité de sources orientales et occidentales sur la biographie, les itinéraires, les œuvres et les écrits d’un bouquet emblématique d’auteurs et de théologiens byzantins des VIème et VIIème siècles, proches de la période patristique, et dont le rayonnement a marqué la conscience théologique de l’Eglise, son vécu et son expression, et continue de le faire.

La sélection ainsi effectuée par la direction éditoriale de l’ouvrage, revient en premier sur la figure emblématique de l’empereur Justinien, figure du politique byzantin et du théologien, et aussi, celui-là même qui convoqua et présida le Vème concile œcuménique, en 553. Justinien, c’est aussi l’empereur « juriste », doté d’un esprit ordonnateur et d’une intelligence d’organisation, qui a donné son nom, les avocats et juristes le reconnaitront, au célèbre Code Justinien. Il est au fondement de la célèbre théorie byzantine de la « symphonie » entre les deux glaives, les deux sacerdoces, les deux pouvoirs, temporels et spirituels, qui loin de « s’opposer » ni de se « dominer » réciproquement, doivent « coopérer » ensemble en toute « harmonie » pour le bien de l’empire. Ce fut-là, avant l’heure, une autre forme moderne de laïcité, une forme de séparation positive entre le politique et le religieux, séparation sans confusion ni distanciation, qui devrait nous être inspirante pour nos problématiques laïcistes d’aujourd’hui ! Puis, il est question dans le livre, de Romanos le Mélode, le célèbre hymnographe byzantin, auteur du premier KONDAKION de l’Eglise, celui de la Nativité du Seigneur que nous chantons en cette période de la Nativité, et qui lui a été inspiré en rêve par la THEOTOKOS, la Mère de Dieu. En troisième position, le livre consacre une large part aux travaux et écrits de Saint Jean Climaque, le célèbre « IOANNIS KLIMAKOS », l’auteur de l’emblématique livre « l’Echelle Sainte », l’Echelle du paradis, l’échelle de la voie mystique qui conduit vers Dieu. Un ouvrage qui reste jusqu’à aujourd’hui, une source intarissable de conseils dans la démarche spirituelle non seulement pour les moines mais aussi pour tous les chrétiens et bien au-delà. Viennent par la suite, des pages entières riches et denses sur saint Isaac le Syrien, un des plus éminents poètes spirituels de l’Orient chrétien. La partie centrale est réservée à Saint Maxime le Confesseur qui confessa avec courage l’orthodoxie au péril de sa vie et au prix de beaucoup de souffrance. Saint Maxime dont les écrits sur la protection de la création sont au fondement de la théologie orthodoxe de l’écologie. Le livre se termine sur les œuvres de deux personnalités spirituelles de cette époque charnière : Anastasios le Sinaite, un des emblématiques higoumènes du monastère Sainte Catherine du Sinaï, et in fine, le célèbre Saint Macaire d’Egypte, un des emblématiques pères du désert et auteur d’une grande littérature dite « macarienne ».

En un mot, le volume I de la Théologie byzantine et sa tradition, est un livre éclairé et éclairant. Certainement à lire et à garder au chaud dans votre bibliothèque byzantine !

A la Une

Nouvelles de l'Eglise orthodoxe en France

2019-04-16: Paris le 16 avril 2019 --- PDF --- En ce premier jour de Semaine sainte pour nos frères et sœurs catholiques, la cathédrale Notre-Dame de Paris vient d’être...

2018-11-08:   La conciliarité est le coeur du logiciel ecclésial de l'orthodoxie. C'est le thème de la 59ème édition de "l'Orthodoxie, Ici &...

Communiqués AEOF

Nouvelles des Evêques Orthodoxes de France

2010-12-23:         Paris le 22 décembre 2010 ---L'A.E.O.F a tenu sa réunion périodique le mardi 21 décembre 2010 au siège de...

Synaxaire

L'ICÔNE DES SAINTS DU JOUR

Calendrier Liturgique

Calendrier Orthodoxe 2012-2013