ZOOM SUR UN LIVRE - "La beauté salvatrice, Mère Marie SKOBTSOV" de Xénia KRIVOCHEINE, une belle musique qui plaît aux yeux ! A déguster certainement !

Publié le: 2 Novembre 2012

 

"... Viendra le jour: dans l'étendue des mondes ... ayant vaincu en tout la force de destruction - Pour glorifier le Créateur, nous nous lèverons des tombes, Accomplissant le commandement d'amour et de résurrection" (Mère Marie, 1945, peu avant sa fin tragique au camp de concentration de mort)

 

"La beauté sauvera le monde !" disait DOSTOEVSKI. L'ouvrage "La beauté salvatrice, Mère Marie SKOBTSOV" de Xénia KRIVOCHEINE, en est une belle illustration ! A plus d'un titre ! Cet ouvrage dont il convient de saluer la sensibilité ecclésiale mais aussi poétique, artistique et esthétique, est riche d'illustrations, au sens direct et indirect de l'expression. "La Beauté salvatrice" n'est pas que le titre de l'ouvrage publié aux éditions CERF 2012 et préfacé par Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies, mais c'est aussi, et surtout, une invitation à découvrir ce beau livre, qui décline page après page le parcours inspiré de cette sainte "contemporaine" de l'Eglise orthodoxe en France, mettant en relief à travers ses écrits, des éléments signifiants de son œuvre -peintures, dessins, broderies etc.- qui s'inscrit avec une beauté d'une rare expressivité dans la tradition de l'Eglise orthodoxe. Mère Marie (+ 1891-1945) est un personnage haut en couleur, une sainte qui nous est proche, qui a connu dans la chair les affres et les horreurs de la barbarie des idéologies totalitaires du vingtième siècle, et a fini sa vie en martyr, "témoin" du Christ. Une sainte qui, après avoir prononcé ses vœux monacaux à Paris en 1932, et accompli son service dans le sacrement du frère au cœur même de ce village qu'était dans Paris intra muros, le 15ème arrondissement, a été arrêtée pour sa participation à la Résistance, et a été déportée à Ravensbrück, elle périt dans les camps de la mort. Canonisée par le patriarcat œcuménique de Constantinople lors de sa session du 16 janvier 2004, avec le père Dimitri KLEPININE (+ 1904-1944) et de leurs compagnons, Georges (Youri) SKOBTSOV(+ 1921-1944) et Élie FONDAMINSKY (+ 1880-1942) ainsi que le père Alexis MEDVEKOV (+ 1867-1934), des personnalités marquantesde l’histoire spirituelle de l’émigration russe en France, elle appartient désormais au plérome de l'Eglise orthodoxe, et est devenu un des maillons de "cette chaine d'or de saints, rassemblés de génération en génération" dont parle Saint Syméon le Nouveau Théologien. De prime abord, comment ne pas être saisie par la couverture de ce livre riche en visuels, noir et blanc et en couleur ? La belle et expressive représentation des "Anges aux trompettes" (aquarelle de Mère Marie de 1918) vous invite, à partir de cette dimension prophétique d'eschatologie apocalyptique, à pénétrer et à suivre étape après étape, ce chemin de croix de Sainte Marie SKOBTSOV, un chemin de gloire qui l'a conduite au témoignage ultime, celui du martyr. Comment ne pas être sensible aussi à l'intelligence spirituelle de la poésie de Mère Marie, ses croquis, ses dessins, sa broderie, sa peinture, qui expriment une lutte spirituelle, un combat mené non sans déchirures vivifiantes et créatrices, un combat riche de verticalités et d'horizontalités, qui ne regarde qu'un seul terminus: l'Unique nécessaire ? Captivité et contemplation aussi devant l'icône de "Sainte Marie l'Egyptienne", peinte par Mère Marie en 1932. Sa beauté vous saisie dès les premières pages qui précèdent la préface de Sa Sainteté Cyrille de Moscou. On y voit Marie l'Egyptienne un peu comme un fœtus, entourée toute en circularité par un ange majestueux au visage nourri de tendresse déployant ses ailes géantes pour entourer, comme une mère entoure son enfant, la sainte ascète du désert d'Egypte. Signifier le signifiant dans le parcours de Mère Marie. C'est que réside la grande sensibilité et intelligence de cet ouvrage de Xénia KRIVOCHEINE qui s'expriment à travers une construction thématique, une chorégraphie dansante des textes et des illustrations, qui réussie à se hisser à la hauteur des profondeurs du parcours d'une sainte à la fois dépouillée mais aussi, et surtout, riche en couleur, en espérance et en vie pour le Christ. Le livre s'enrichit d'une très belle préface de Sa Sainteté Cyrille de Moscou, mais aussi, en postface, d'une riche contribution du professeur Georges NIVAT. Il comprend une biographie exhaustive de Mère Marie (avec des "moments clés posthumes") présentée sous forme de "Chronique de la vie de Mère Marie". La partie centrale présente plusieurs illustrations de la vie et de l'œuvre de Mère Marie. Le tout un hymne émouvant et profond à celle qui écrit "Je connais seulement les joies du don, pour éteindre par notre sacrifice le chagrin du monde, pour que le feu et la clameur des aubes sanglantes soient noyés par les pleurs de compassion" (Mère Marie SKOBSTOV). Un livre d'une beauté expressive. A voir et lire certainement ! (Carol SABA - 1er novembre 2012)

A la Une

Nouvelles de l'Eglise orthodoxe en France

2017-10-03:   TEASER DE L'EMISSION - L’Institut du Monde Arabe trône en bord de Seine comme un pont sans cesse animé entre la France et le monde arabe....

2017-09-12:   EDITO - TEASER VIDEO - EMISSION VIDEO - La fin de l’empire romain d’Orient, la chute de Constantinople en ce fameux 29 mai 1453, a marqué à jamais...

Communiqués AEOF

Nouvelles des Evêques Orthodoxes de France

2010-12-23:         Paris le 22 décembre 2010 ---L'A.E.O.F a tenu sa réunion périodique le mardi 21 décembre 2010 au siège de...

Synaxaire

L'ICÔNE DES SAINTS DU JOUR

Calendrier Liturgique

Calendrier Orthodoxe 2012-2013