Réunion de rentrée de l'épiscopat orthodoxe de France - Accueil Mgr Ignace, Synaxe d'Istanbul, Concile Pan Orthodoxe, Cathédrale de Nice, crise économique, bioéthique, manuels scolaires, laïcité !

Publié le: 16 Septembre 2011

 

 

« Les évêques ont été unanimes sur la nécessité, sans tarder, de pacifier la situation et de trouver á ce différend, une solution ecclésiale qui ouvre de nouveau les chemins de la réconciliation et du rassemblement en Christ » (Extraits du communiqué AEOF à propos de la Cathédrale de Nice)

 

Plusieurs sujets d’actualité ont été hier sur le menu de la réunion périodique de rentrée de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France au siège de l’AEOF, à la cathédrale Saint Stéphane (Bizet, Paris), tels qu’explicités dans le COMMUNIQUE (PDF) relatif à cette réunion.

 

Communiqué

Paris le 16 septembre 2011--- L’AEOF a tenu sa réunion périodique de rentrée en son siège le jeudi 15 septembre 2011 à 10h30 sous la présidence du métropolite EMMANUEL. Les évêques orthodoxes de France ont eu la joie d'accueillir au sein de l'AEOF, Mgr IGNACE (EL HOCHI) en qualité d’évêque vicaire du métropolite JEAN (YAZIGI) (Archevêché Antiochien Orthodoxe d'Europe).

 

1. Les évêques saluent les travaux de la SYNAXE des primats des Eglises orthodoxes locales de Constantinople, Alexandrie, Antioche, Jérusalem et de l'Archevêché de Chypre, tenue á Istanbul, au siège du Patriarcat Œcuménique de Constantinople, du 1er au 3 septembre 2011. Les initiatives envisagées et les décisions prises ne peuvent que développer et affermir les liens de coopération et de solidarité entre ces Eglises. Cette SYNAXE a été l'occasion d'un échange direct sur les difficultés que connaît le Moyen Orient actuellement, et d'une mise en perspective des défis relatifs à la présence chrétienne dans cette région. Lemessage d’espérance des primats et de solidarité avec les chrétiens de l’Orient, exprimela gravité de la situation au Moyen Orient et interpelle les chefs religieux et politiques de cette région et du monde entier, les appelants «  à créer des principes et des engagements en faveur de la coexistence pacifique entre les croyants des différentes traditions religieuses  ». Les évêques ont également pris note avec satisfaction, des efforts entrepris en vue de la tenue prochainement, du Saint et Grand Concile, tant attendu, de l'Eglise Orthodoxe.

 

2. Sans vouloir rentrer dans les considérations juridiques liées á la situation de la Cathédrale de Nice, les évêques orthodoxes de France regrettent profondément les tensions et les déchirements entre les membres de la même famille ecclésiale. Les évêques ont été unanimes sur la nécessité, sans tarder, de pacifier la situation et de trouver á ce différend, une solution ecclésiale qui ouvre de nouveau les chemins de la réconciliation et du rassemblement en Christ. Ils ont décidé par conséquent de se référer à la sagesse des deux patriarches concernés, Œcuménique et de Moscou, pour aboutir à une résolution ecclésiale et irénique de ce différend dans les meilleures délais. Ils demandent, entre-temps, á toutes les parties en cause de garder le calme et d'agir en tout, en faveur de la paix ecclésiale.

 

3. Les évêques sont conscients, à l'occasion de cette rentrée, des difficultés qui continuent á planer sur le vécu et l'avenir des français, en raison de la crise économique et financière qui continue à menacer les personnes et les familles dans leurs projets et leurs biens. Ils sont inquiets par ailleurs, par certaines évolutions, notamment en matière bioéthique, qui remettent en cause la dignité de la personne humaine et peuvent constituer, comme cela a été si bien dit, un "recul de civilisation". Ils regrettent et condamnent l'intrusion dans notre système scolaire et ses manuels, sans consultation préalable, de théories qui introduisent de la confusion et remettent en cause certains fondamentaux anthropologiques de notre société humaine, relatifs à la conception de l'être humain, sa dignité, son identité, son altérité et sa vocation non sans lien avec la conception de la famille et de la filiation.

 

4. Les évêques se réjouissent par ailleurs, des évolutions et des avancées significatives, apportées récemment par le Conseil d'Etat sur certaines questions fondamentales relatives au droit des cultes en France et á l'application de la loi 1905. Ces évolutions contribuent positivement à faire avancer le débat et à pacifier la relation entre le cultuel et le culturel, entre le religieux et le politique dans nos sociétés, et à ouvrir la voie vers le développement d’une laïcité de bonne intelligence bénéfique à tous.

 

La prochaine réunion de l’AEOF est prévue le mardi 18 octobre 2011.

----------------------------------------------------------

Contact Presse AEOF --- Carol Saba - Responsable de la Communication

Email : carol.saba@wanadoo.fr - contact@aeof.fr - Tel : + 33 (0) 6 20 18 46 77

----------------------------------------------------------

A la Une

Nouvelles de l'Eglise orthodoxe en France

2016-07-26:   PDF - Paris, le 26 juillet 2016 - Une nouvelle fois, un acte de barbarie ensanglante le sol national de notre pays. A travers l’Eglise catholique de France, qui a perdu...

2016-07-15:     Communiqué - Attentat de Nice - PDF     « Tu es, en effet, Seigneur, le secours des sans-secours, l’espérance des...

Communiqués AEOF

Nouvelles des Evêques Orthodoxes de France

2010-12-23:         Paris le 22 décembre 2010 ---L'A.E.O.F a tenu sa réunion périodique le mardi 21 décembre 2010 au siège de...

Synaxaire

L'ICÔNE DES SAINTS DU JOUR

Calendrier Liturgique

Calendrier Orthodoxe 2012-2013