Messages des Primats des Eglises orthodoxes locales livrés par les évêques orthodoxes de France à l'Assemblée Interparlementaire Orthodoxe à Paris ! L'Institut Saint Serge honoré aux Bernardins !

Publié le: 22 Juin 2011

 

"Ce n’est pas seulement de pain que l’homme vivra, mais de toute parole sortant de la bouche de Dieu » (Matthieu 4, 4)

La 18ème Assemblée Générale de l'Assemblée Interparlementaire Orthodoxe (AIO) a débuté hier soir à Paris au Collège des Bernardins ses travaux qui vont durer jusqu’au 24 juin, avec pour thème central « les valeurs religieuses dans un monde en crise économique ». Une cinquantaine de participants venus de différents pays de tradition orthodoxe, vont se pencher sur ce thème dans un climat de tensions internationales et de crise économique et financière.

 

La séance inaugurale a été ouverte par le président de l'AIO, M. Sergei POPOV, député membre du Parlement (DUMA) de la Fédération de Russie, en présence de M. Anastasios NERANTZIS, secrétaire général de l'AIO et député au Parlement Héllenique et du président et de plusieurs évêques orthodoxes membres de l'AEOF. Plusieurs messages des primats des Eglises orthodoxes locales sont venus mettre en perspective notamment sur le plan spirituel, le thème de la rencontre. Il s’agit des messages des patriarches Bartholomée, Cyrille et Daniel, respectivement patriarche œcuménique de Constantinople, patriarche de Moscou et de toute la Russie et patriarche de Roumanie, qui ont été respectivement lus par le métropolite Emmanuel, Mgr Nestor et par le métropolite Joseph. L'Archevêque Gabriel, également présent, a pour sa part été prié par M. POPOV de s'adresser aussi à l'Assemblée Générale en sa qualité de Recteur de l'Institut de théologie orthodoxe Saint Serge. Mgr Gabriel a remercié l’AIO et son président pour l’hommage rendu à l’Institut Saint Serge, « fondé par les Russes en 1925 et qui a trouvé, depuis plusieurs années, sa vocation universelle orthodoxe en étant au service de l’ensemble de l’Eglise orthodoxe, mais aussi sa vocation œcuménique et de dialogue entre les chrétiens ». A la fin de son allocution, la médaille de l'AIO a été remise à l’Archevêque Gabriel, en sa qualité de Recteur de l’Institut Saint Serge, par le président de l’AIO, M. POPOV, en hommage à la riche contribution de l’Institut, depuis 86 ans, au développement de la théologie de l'Eglise orthodoxe en France, en Europe et de par le monde. A noter qu’un message du métropolite Georges (KHODR) du Mont Liban (Patriarcat grec-orthodoxe d’Antioche), porté par M. Ghassan MOKHEIBIR, député au Parlement libanais, sera également livré ce jour à l'Assemblée, dans lequel il rappelle la vocation caritative de l’Eglise orthodoxe au soutien des pauvres et des plus démunis, dans la tradition des Pères de l'Eglise, notamment les Pères du IV siècle, Saints Jean CHRYSOSTOME et Basile le GRAND. Etaient également présents à la cérémonie inaugurale le doyen de l'Institut Saint Serge, l'archiprêtre Nicolas CERNOKRAK, ainsi que le responsable de la formation théologique par correspondance, l'archiprêtre Jivko PANEV, également responsable du Site Orthodoxie.com. Une visite de l’Institut Saint Serge ainsi que la célébration d’un office des vêpres sont prévues sur l’agenda des participants à cette Assemblée Générale de l’AIO, le jeudi 23 juin dans l’après midi.

 

                                                                                                 

Le Secrétaire Général de l'AIO, M. Anastasios NERANTZIS, député membre du Parlement Hellénique a quant à lui explicité dans son rapport les raisons du choix de Paris comme lieu de tenue de cette Assemblée Générale. Elle aurait pu se tenir, selon ses propos, dans un des pays d'Europe de l'Est ou du Sud où l'Orthodoxie est plus ancrée qu’en France. Mais le choix de Paris a été essentiellement dicté par le fait qu'il s'agit là, non seulement d'un centre spirituel et intellectuel de premier plan de l'Europe, mais aussi en raison de la présence de plusieurs communautés orthodoxes en provenance de plusieurs pays de tradition orthodoxe, qui sont désormais intégrées en France et font partie de son tissu socio-économique. Il a aussi longuement rendu hommage à l’Institut Saint Serge, « seul institut qui assure un cursus académique d’enseignement théologique, entièrement en français », et a fait référence à son riche apport à la théologie orthodoxe depuis 86 ans. Il a dressé un historique de sa fondation, du rôle joué notamment par le Métropolite Euloge, et par plusieurs figures marquantes de l’Institut et de l’Eglise orthodoxe en France, des intellectuels, des pasteurs et des professeurs, dans ce contexte. Institut, dit-il, qui a aussi formé plusieurs centaines d’évêques, des prêtres et des théologiens dont un Patriarche, a rappelé, l’Archevêque Gabriel, IGNACE IV d’Antioche, primat de l’Eglise orthodoxe d’Antioche.

 

La séance inaugurale a été aussi l’occasion de plusieurs messages livrés au nom des présidents des parlements grec et russe mais aussi du parlement pan africain. De même, le secrétaire général du Conseil Œcuménique des Eglises, COE, le Révérend Pasteur Olav Fykse Tveit, a adressé un message aux participants qui a été lu par son représentant, le Père Dr Daniel Buda, prêtre de l'Eglise orthodoxe roumaine et responsable, au Conseil œcuménique des Eglises (COE), du programme pour la coordination des relations ecclésiales et œcuméniques.

A la Une

Nouvelles de l'Eglise orthodoxe en France

2016-07-26:   PDF - Paris, le 26 juillet 2016 - Une nouvelle fois, un acte de barbarie ensanglante le sol national de notre pays. A travers l’Eglise catholique de France, qui a perdu...

2016-07-15:     Communiqué - Attentat de Nice - PDF     « Tu es, en effet, Seigneur, le secours des sans-secours, l’espérance des...

Communiqués AEOF

Nouvelles des Evêques Orthodoxes de France

2010-12-23:         Paris le 22 décembre 2010 ---L'A.E.O.F a tenu sa réunion périodique le mardi 21 décembre 2010 au siège de...

Synaxaire

L'ICÔNE DES SAINTS DU JOUR

Calendrier Liturgique

Calendrier Orthodoxe 2012-2013