Communiqué AEOF du 23 avril 2004

Publié le: 23 Avril 2004

Communiqué



Paris, 23 avril 2004 - L’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France (AEOF) s’est réunie le 21 avril 2004 sous la présidence du métropolite Emmanuel et a décidé de publier le présent communiqué.

 

800ème anniversaire de la prise de Constantinople par les Croisés

 

- L’AEOF tient à saluer l’important geste de pardon et de fraternité effectué le 13 avril 2004 à Constantinople par le Cardinal Philippe Barbarin, Archevêque de Lyon et primat des Gaules, accompagné de Mgr Gérard Daucourt, évêque de Nanterre et membre du Conseil Pontifical pour la Promotion de l’Unité des Chrétiens et ce, à l’occasion de la commémoration du huitième centenaire de la prise de Constantinople par les Croisés, le 13 avril 1204. Le Patriarche Œcuménique, Bartholomée 1er, a accueilli chaleureusement et fraternellement les deux évêques catholiques, en présence notamment du métropolite Emmanuel, président de l’AEOF. Le Patriarche a qualifié cette visite comme un « geste cordial empreint de l’esprit de réconciliation ». Les deux évêques catholiques ont participé à la Divine Liturgie célébrée par le Patriarche Bartholomée le 13 avril le matin et ont prié dans l’après-midi sur les tombes des Patriarches Œcuméniques, et en particulier celle du Patriarche Athénagoras 1er. [Extraits des allocutions du Patriarche Bartholomée 1er et du Cardinal Barbarin dans Annexe].

 

PAQUES 2004

 

- L’AEOF tient également à saluer l’initiative œcuménique de publication du message pascal commun des différentes Eglises chrétiennes, catholique, protestante et orthodoxe, en Ile de France, qui a connu un très bon accueil et une large diffusion dans les paroisses orthodoxes de la région parisienne. Elle se réjouit de l’esprit de bonne entente, de coopération et de dialogue entre les Eglises chrétiennes de France.

 

RENCONTRES DE L’AEOF AVEC LES EGLISES-MERES

 

- Les évêques de l’AEOF entameront en novembre prochain à Constantinople leurs visites aux primats des différentes Eglises orthodoxes pour faire le point avec eux sur le bilan du travail accompli et sur le fonctionnement de leur collégialité au sein de l’AEOF. Le Patriarche Bartholomée 1er a accueilli favorablement ce projet et a proposé la date du 21 novembre prochain, date commémorant l’Entrée au Temple de la Mère de Dieu, pour la première de ces rencontres, au siège du Patriarcat Œcuménique. Cette première visite sera probablement cumulée avec une visite au Patriarche Ignace IV, primat de l’Eglise Grec-Orthodoxe d’Antioche au siège de ce Patriarcat à Damas (Syrie).

 

VISITE D’UNE DELEGATION D’EVEQUES ROUMAINS

 

- Le métropolite Emmanuel, président de l’AEOF, a rencontré en présence du métropolite Joseph, membre de l’AEOF, une délégation d’évêques roumains des diocèses d’Europe et d’Amérique présents à Paris pendant la semaine radieuse. Les discussions ont notamment porté sur le fonctionnement des assemblées épiscopales en diaspora et sur la nécessité d’organiser, dans un souci d’échange d’expérience et d’information, des rencontres régulières entre des assemblées telles que l’AEOF et la SCOBA aux Etats-Unis. La délégation roumaine se trouvait à Paris entre le 15 et le 19 avril dans le cadre d’une rencontre des évêques roumains de la diaspora portant sur le thème « L’Eglise Orthodoxe, entre émigration et enracinement en Occident. Eglises locales en perspective ». Elle était composée des métropolites Sérafin (Allemagne, Europe Centrale et du Nord), Joseph (Europe Occidentale et Méridionale), des archevêques Nathaniel (Evêché Orthodoxe Roumain d’Amérique) et Nicolae (Etats-Unis et Canada) ainsi que des évêques auxiliaires Siluan (Europe Occidentale et Méridionale), Sofian (Europe Centrale et du Nord) et Irineu (Evêché Orthodoxe Roumain d’Amérique).

 

OFFICE DE PROCLAMATION DE CANONISATION

 

- L’AEOF tient à attirer l’attention sur l’événement de canonisation de cinq nouveaux saints issus de l’Archevêché des paroisses russes en Europe Occidentale (diocèse du Patriarcat Œcuménique) en la personne du père Alexis Medvedkov, de mère Marie (Skobtsov) et de père Dimitri Klépinine et de leurs compagnons Georges (Youri) Skobtsov et Elie Fondaminsky. Le Père Médvekov a eu une grande action et présence pastorales en France notamment près de Grenoble dans les milieux des travailleurs russes exilés à l’issue de la révolution soviétique. Mère Marie, personnage hors du commun, écrivain, poétesse, peintre d’icône (en broderie), elle a été surtout, dans un don total de soi, l’exemple dévoué d’un monachisme engagé dans la ville et dans une action sociale et pastorale auprès des plus démunis et des plus nécessiteux. Les quatre derniers saints, dont Mère Marie, pour avoir protégé des juifs pendant la guerre, ont fini leur vie dans des camps de concentration nazis. Les nouveaux saints ont été canonisés par le Saint Synode du Patriarcat Œcuménique lors de sa session du 16 janvier dernier. Cet événement ecclésial unique de canonisation de saints orthodoxes constitue une première pour l’Eglise orthodoxe en Europe occidentale et a une signification particulière pour l’Eglise orthodoxe de France et pour l’Eglise universelle. L’office de proclamation au peuple de Dieu de la canonisation aura lieu le dimanche 2 mai 2004 à la cathédrale Saint-Alexandre-Nevski (rue Daru, Paris). Un colloque sur la vie des cinq nouveaux saints aura lieu à l’Institut de théologie orthodoxe, Saint Serge, les 12 et 13 juin prochains. L’AEOF invite tous les fidèles orthodoxes à venir participer à cet événement.

 

RENCONTRES ŒCUMENIQUES ET INTER-RELIGIEUSES

 

- Le métropolite Emmanuel représentera l’AEOF aux cérémonies prévues à Bayeux en juin prochain à l’occasion de la commémoration du 60ème anniversaire du débarquement des forces alliés en France. Il participera par ailleurs en tant que représentant de l’Eglise orthodoxe en Europe auprès du Conseil religieux des responsables d’Eglises (instance dépendant de l’Union Européenne), au voyage organisé par le Conseil du 26 au 29 avril 2004 au Kosovo en soutien à l’Eglise Serbe dans cette région qui a connu dernièrement plusieurs destructions et incendies d’églises et de monastères orthodoxes.

Pour l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France

Le vendredi 23 avril 2004

 

 


Annexe

 

Extraits des allocutions du Patriarche Bartholomée 1er et du Cardinal Barbarin à l’occasion de la 800ème commémoration de la prise de Constantinople par les Croisés.

Dans son adresse à la délégation catholique, le Patriarche Œcuménique a rappelé les manifestations des liens fraternels entre les Eglises dès les premiers siècles du christianisme en citant l’exemple de Saint Irénée de Lyon, ce disciple de Saint Polycarpe de Smyrne « qui vint d’Asie Mineure s’établir en Gaule pour prendre soin de l’Eglise de Lyon ».

Il a regretté « l’événement tragique » de la prise de Constantinople par les Croisés, événement qui, « resté à jamais marqué dans la mémoire du peuple byzantin, aggrava la déchirure du manteau du Corps du Christ que nous tâchons, avec beaucoup d’efforts, maintenant de recoudre, et instaura chez les Orthodoxes un climat de méfiance et de suspicion vis-à-vis de l’Eglise catholique ».

Avant de considérer avec soulagement que « depuis le concile Vatican II, l’Eglise de Rome reconnaît que la voie de l’union ne passe pas par l’uniatisme », le Patriarche Œcuménique a tenu à rappeler, dans un esprit de dialogue, empreint d’ouverture et de sincérité, que l’uniatisme « qui fut toujours jugé sévèrement par les Orthodoxes », a été pendant plusieurs siècles une des principales formes de cet effort déployé par l’Eglise catholique pour « ramener les “schismatiques orientaux” à l’union à Rome ».

Dans un vibrant appel pour continuer à œuvrer pour l’unité des chrétiens avec détermination mais sans précipitation, le Patriarche Bartholomée a salué la France « qui a toujours été un pionnier dans les relations et la collaboration entre nos deux Eglises sœurs » en soulignant la présence de l’Eglise Orthodoxe en France « qui œuvre à travers l’Assemblée des Evêques Orthodoxes [de France] ainsi que l’Institut Saint Serge qui doit beaucoup au soutien et à l’accueil fraternel de l’Eglise catholique locale ».

Dans sa réponse au Patriarche Bartholomée, le Cardinal Barbarin a chaleureusement remercié Sa Sainteté pour les « paroles si belles et fortes » de son adresse et « dans la joie de Pâques » a salué en lui sans réserve « un frère très cher et profondément respecté ». Il s’est réjoui de la « qualité des relations entre catholiques et orthodoxes » en France.

Tout en qualifiant la prise de Constantinople comme « un événement dramatique, celui du sac inhumain de la ville par des chrétiens latins partis pour assurer le libre accès au tombeau du Christ » et comme « une profonde blessure que les chrétiens d’Occident ont infligée à leurs frères de la ville impériale », il a indiqué qu’il fallait « confier cette offense irréversible à la miséricorde de Dieu ».

Rappelant les difficultés historiques entravant l’unité entre chrétiens mais aussi les « ponts qui ont été créés entres nos deux Eglises sœurs », il a appelé à la poursuite des efforts pour atteindre l’unité de l’Eglise. « Avec et à la suite de tant de chrétiens, nous désirons profondément vivre un jour heureusement dans l’unité et manifester clairement notre communion. Nous voudrions que cela se réalise rapidement et qu’il n’y ait plus de difficultés » a-t-il indiqué.

 


 

Voir aussi: Tous les communiqués de l'AEOF

A la Une

Nouvelles de l'Eglise orthodoxe en France

2017-10-03:   TEASER DE L'EMISSION - L’Institut du Monde Arabe trône en bord de Seine comme un pont sans cesse animé entre la France et le monde arabe....

2017-09-12:   EDITO - TEASER VIDEO - EMISSION VIDEO - La fin de l’empire romain d’Orient, la chute de Constantinople en ce fameux 29 mai 1453, a marqué à jamais...

Communiqués AEOF

Nouvelles des Evêques Orthodoxes de France

2010-12-23:         Paris le 22 décembre 2010 ---L'A.E.O.F a tenu sa réunion périodique le mardi 21 décembre 2010 au siège de...

Synaxaire

L'ICÔNE DES SAINTS DU JOUR

Calendrier Liturgique

Calendrier Orthodoxe 2012-2013